Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Vingt-et-un septembre

IMG_20161029_112612.jpg

L’automne
A posé sa tête arsouille
Bientôt rouille
Sur mon épaule
Il a enfoncé
Son nez glacé
A l’orée de mon col déjà roulé
A la recherche d’un coin de peau
A faire frissonner
Un coin de peau
Encore basané
Qui essaie de se souvenir
De la brûlure de l’été
Et qui déjà
S’en fait une raison
En rêvant de Sicile
Où les rayons
Toujours brûlants
Poussent encore le touriste
Vers des terrasses d’ombre
Là où il peut
S'illusionner de fraîcheur
Et rêver tout son soûl
A l’automne
Qui fait déjà frissonner
Là-haut
Bien au nord
Le froid pays
Qui est le sien

 

Commentaires

  • Très joli ta poésie d'automne.

  • ici comme en Sicile

  • Jacques, merci.! Ton automne est plus beau que celui des sanglots longs...

  • Que du bonheur de te lire à chaque moment des saisons et d'autres moments aussi bien sûr!!!

Les commentaires sont fermés.