Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Courbe de gausse

    4434f5f63b3a0994a4e8412d178a29ac.jpg

    Chers Zamies & Zamis, et Zamis/mies de vos Zamies/mis.



    Facebook serait-il devenu le dernier salon où l’on se gausse ?


    http---i.huffpost.com-gen-2714370-images-n-POOP-EMOJI-ICE-CREAM-628x314.jpgTrump twîîîte une bafouille à l’emporte-pièce de +/- 140 signes et nous nous gaussons.

    F.F. (François Fillon) ment comme dealer pris avec dix pacsons dans chaque poche et l’on se gausse.

    Des mandataires wallons du club « pas vu pas pris - pas su pas nous » se rejettent des balles pourries et nous nous regaussons.

    Les humoristes s’en donnent à gausse-joie et nous partageons. Même que nous, Wallons ou Belges d’expression plus ou moins française nous avons même tendance (doux euphémisme) à publier plus sur ce fou furieux de Donald T. et ce discret prestidigitateur de F.F. que sur nos Publifions régionaux.

    Peut-être parce que, là, nous avons peut-être voté pour eux, ou que le fille de la copine est MR, et que la voisine chez qui la gamine fait du babysit est PS ou que le patron du neveu est CdH… Ou peut-être simplement parce que nous avons honte…
    Toujours est-il que nos quelques vrais magouilleurs et ceux qui les ont casés, eux, haussent les épaules devant notre gaussisme quasi-inoffensif.


    images.jpgDevant les dérives de Trump, les Américains descendent dans leurs rues et pétitionnent à tout va. Même les Roumains manifestent contre l’amnistie programmée de leurs corrompus.
    Mais nous, non, nous nous gaussons. En remplaçant joyeusement l’Internationale par l’Intercommunale, et en reforwardant du Kroll à tout va. 

    Et après… Quand la lassitude aura usé cette courbe de gausses, quand toutes ces gausseries auront trouvé un nouveau terrain de jeux… ? Hein ? Quand les commissions spéciales auront commissionné ?

    1.jpgTant que tous les gaussistes d’aujourd’hui ne se rassembleront pas par milliers à Namur, ou devant les sièges des partis, les présidents et ceux qu’ils ont placés aux juteuses places refuseront toute tentative réelle d’y voir clair.
    Pour les patrons de la politique, les réseaux sociaux sont de la rigolade tant qu’ils ne remplissent pas les rues de vociférations. Le chaos ? Non, l’écho !
    Et ne comptez pas sur les syndicats (très muets ce coup-ci !) pour catalyser le mouvement. Non, ils ont apparemment d’autres chats à cacher, eux aussi.

    Tous ceux qui sont si près de leurs sous quand il s'agit d'aider les migrants semblent soudain s'en foutre quand ils tombent dans la poche des parvenus sans états d'âme qu'ils ont élus ! 

    Sinon, il vous restera des yeux pour pleurer ou des clics pour vous gausser.
    La démocratie ce n’est pas que le jour des élections. Et ce jour-là, quand tous les gausseurs et les dégoutés auront choisi l’abstention ou le vote extrême, il sera trop tard.