Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Brumaire

    lever soleil mimi cadre.jpg

     

    Voilà ce qui arrive quand, en roulant vers un cimetière au milieu d'arbres en feu, on laisse dans sa tête s'entrechoquer les mots...
    Et que Michelle photographie le jour qui se lève sur une Meuse ouateuse ...

     

    Brumaire

    Deuxième mois

    De la saison troisième

    Cafardeusement callé

    Entre vendémiaire et frimaire

     

    Saison de la mouritude

    Du règne végétal

    Suicide collectif et chlorophyllien

    Avant le grand compostage final

    Unificateur des espèces

    Dans la fosse commune des sous-bois

     

    Feuilles icaresques aspirées par l’espace

    Le temps d’un tourbillon

    Feuilles follettes

    Se brûlant au soleil une ultime fois

    Puis s’abimant dans les flots mordorés

    Des océans sylvestres

     

    Des oiseaux migrants

    Chassés par les froideurs

    Repassent

    Chercheurs de midis bleus

    En rêvant de bombances

     

    Ils croisent des humains

    Qui passent

    En rêvant d’Angleterre

    Ou parfois simplement

    D’un simple pied-à- terre

     

    Les paysages s’enflamment

    Une dernière fois

    Comme pour s’excuser

    Avant que d’être nus

    Comme pour se réchauffer

    Avant que d’être froids

     

    Le mois des nuits sans fin

    Mères des matins noirs

    Quand les jours avortés

    Passent en s’excusant

    De paraître si courts

     

    Brumaire

    Le mois qui rend plus tristes

    Ceux qui vivent sans joie

    Le mois qui désespère

    Ceux qui n’espèrent pas

  • Ô bon peuple !

    Bidochon-planete_01c200fa.jpg

     

    « Josette : Qu’est-ce qu’il y a après le CETA ? - Ben halloween, tiens ! »


    Le problème avec le « bon peuple », cette fameuse majorité silencieuse, c’est qu’il ne prend position -et encore parce qu’on l’y pousse- qu’au moment des élections.
    Entre deux élections, il ne sort de son désintérêt pour la politique que lorsqu’un gros titre, à la une de journaux télévisés, vient le provoquer. Alors il réagit dans le style pour/contre, on/off ou blanc/noir.
    Voyez avec le CETA, cela fait des mois que l’on en parle dans les journaux. Pas les gazettes, s’entend. Mais qui se souciait alors du travail d’Hélène Rijkmans, de Philippe Lamberts (" Hé Josette ! Encore des fouteurs de merde d'ECOLO (s) !") ... et d’autres élus wallons ? Ben oui, s’informer c’est ça…
    Mais dès que Magnette, voyant qu’aucune des remarques wallonnes et justifiées n’avait été prise en compte depuis plus d'un an, a osé dire « niet », on a d’abord entendu : « Mais qu’est-ce que ce foutu Wallon, socialiste en plus, et Carolo de surcroit, vient encore nous les briser avec ses postures de coq ! Il va encore casser l’image de la Belgique à l’étranger ! » . Pire que Wilmots à l’Euro de foot !
    Evidemment pour une fois, le « bon peuple » se rangeait du côté de certaines éminences qui, préférant se préoccuper de la durée de conservation de la tarte au riz, et aux ordres des associations patronales, avaient signé les yeux baissés. Quand même, notre image !
    Mais dès qu’à l’étranger on a encensé Magnettix comme un héros, alors on a bombé le torse. Ben tiens, l'image, hein !
    Et maintenant que les Wallons ont signé, les mêmes en parlent comme « un gentil Popol rentré dans le rang ». Iconoclastée l'icône !
    Ô majorité silencieuse, toi qui prends pour argent comptant tout ce que les auditeurs déversent au micro de Benjamin Maréchal. Affirmations non recoupées, mais écoutées chaque jour par tes 543.560 paires d’oreilles non préparées, donc non critiques.
    Toi qui ne lis que les gros titres. Enfin quand tu sais les lire… Parce que « bon peuple » qui aimes tout ce qui est simple à comprendre, n’oublie pas que tu comptes dans tes rangs 580.470 illettrés en Flandre . Et tu ne sais pas non plus que 10 % de la population francophone du pays ne sait ni lire ni écrire…(1). Toi dont les rangs s'enorgueillissent -quand même- de 760.920 lecteurs de Sud Presse.
    Toi qui comptes 130.000 malades d’Alzheimer (- Tiens Josette, André Cools n’est pas sur les listes cette année ?). Sans compter les 165.000 Belges atteints de démence …
    Toi qui as déposé 5,8 % de bulletins blancs ou nuls dans les urnes au dernier scrutin .
    Ô bon peuple qui détient le suffrage universel et qui en use au gré de ses émotions, de ses petits intérêts à court terme.
    Ô bon peuple qui compte aussi une majorité des 5 millions d’utilisateurs belges de Facebook, qui adore « Plus belle la vie », « Touche pas à mon poste » , « L’amour est dans le pré », « Le grand cactus » et « Danse avec les stars ». Toi qui fais pencher la balance des alliances électorales.
    Rendors-toi en paix, ô brave et bon peuple. La jungle de Calais est rasée, le CETA est signé, les élections ce n'est qu'en 2018 et 2019 et les Diables rouges reprennent du poil de l’enfer. Et la menace...


    « Quoi, la menace ? Quelle menace ? Josette, mets-toi sur Facebook, mouyardidju ! »

     


    (1) ils sont analphabètes. alors que l’illettrisme touche toutefois un public bien plus large, en témoignent les dernières statistiques Pisa, qui dévoilaient que 28 % des jeunes de 15 ans ne comprenaient pas ce qu’ils lisaient…

     

  • Cimetières buissonniers

    La-croix.jpg

    Il est des croix de pierre
    Marquant les territoires
    Dérisoires
    Des terriennes familles
    Qui pourrissent en terre

    Et d’autres de granit
    Au lichen vorace
    Sentinelles celtiques
    Raides et sceptiques
    Aux portes de l’oubli

    Il est des croix d’argent
    Plantées dans la lumière
    Des cimetières du cœur
    Post-its © scintillants
    Collés à la mémoire

    Il en est de secrètes
    Comme ce ruban discret
    Noué au tronc d’un arbre
    Qui revit de tes cendres
    Dans ce bois où tes pas
    Ont traîné si souvent

    Prince des perdeurs de temps
    Rêveur impénitent
    Glandeur à mi-plein temps
    Poète vite content

    Content de peu
    Contant heureux
    Des histoires à l’enfant
    Que tu voulais rester

    Quand une branche craque
    Ou qu’une feuille se froisse
    C’est un peu de ton âme
    Qui vient poser sa main
    Glisser entre deux feuilles
    Une fleur séchée
    Pour bien marquer la page
    Que tes yeux caressaient
    Quand le livre est tombé

     

  • AU PAYS DES TRAVAILLEURS PAUVRES

    IS_140906_ad9l8_eclaireurs-classe-moyenne_sn635.jpg

    AU PAYS DES TRAVAILLEURS PAUVRES

     

    Dans le journal aujourd'hui :

     

    "Sur les 1.740.000 travailleurs de Bruxelles et de Wallonie, 1.044.000 mettent de l’argent de côté, 504.600 s’en sortent tout juste (ils présentent un « risque de basculer dans la pauvreté » selon Solidaris *), 139.200 jouent avec leur découvert bancaire (ils sont « pauvres » selon Solidaris) et 52.200 avouent ne plus s’en sortir (« très pauvres »)."

    Nous parlons bien ici des gens qui travaillent, j'insiste ! (* Solidaris est la mutualité socialiste)

     

    Dans le journal du 11 octobre :

     

    "Les 10 % des Belges les plus riches détiennent 85 % des actions cotées, 82 % des actions non cotées et autres participations, 86 % des obligations et 62 % du patrimoine immobilier (hors résidence principale). "

     

    Mais certains ne lisent pas le journal...

     

    Pour combler, en partie, le déficit budgétaire, seul le CD&V propose de taxer les plus-values des opérations boursières (**).

    Donc, N-VA, Open VLD et MR (dans une moindre mesure), s'opposent à "tracasser" les 10% de Belges directement concernés par ces plus-values boursières, et préfèrent "racketter" un peu plus ceux qui ont déjà du mal à s'en sortir. Même si cela semble simpliste, c'est, grosso modo, le résumé de la philosophie actuelle d'un gouvernement qui, en plus de se montrer piètre gestionnaire, cache ses préférences capitalistes derrière un "tax shift" de pacotille. Et le MR de protéger mollement son électorat francophone privilégié en laissant à la N-VA et au VLD le rôle des durs de service.

     

    (**) Cette taxe s’applique sur les plus-values réalisées sur les ventes d’actions, qu’elles soient cotées en Bourse ou non, ainsi que sur les produits dérivés (options, warrants…).

  • Dans le journal du 11 octobre...

    Il y a des jours où la lecture de mon journal préféré m'offre plus de sujets interpellants que d'habitude...

     

    A la "une" : " Longtemps sous-financée, l’aide à la jeunesse devient une priorité pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Celle-ci a débloqué 11,3 millions pour le secteur dans son budget 2017, ce qui fait de l’aide à la jeunesse la compétence la plus refinancée de l’exercice budgétaire. "

    Et sur la même page : " Les partenaires fédéraux se sont par contre entendus pour faire près de 900 millions d’économies dans les soins de santé. "

    Deux montants tellement dissemblables. On ajoute triomphalement 11 millions d'un côté et de l'autre on en coupe froidement 900.

     

    Pinnochio

    " Et c’est Didier Reynders qui crée la surprise. Devant les journalistes, il déclare : « Pour ce qui me concerne, les négociations sont bouclées. Les discussions sur les réformes structurelles se poursuivent, mais nous avons jusqu’à la fin de l’année pour les déposer au Parlement. »

    Quelques secondes plus tard, Kris Peeters, le vice-Premier CD&V s’exprime à son tour. Et pour lui, le budget… n’est pas bouclé. « Nous avons déposé des propositions visant à une fiscalité plus équitable, il ne s’agit pas de les prendre à la légère. »

    Reynders qui ment en direct puisque ce matin, rien n'est fait ! Mais bon, on ne s'indigne même plus pour ça. En revanche l'électeur belge lamda grimpe au plafond quand ce bouffon de Trump dérape.

     

    B-Fast (Fast = rapide !) ou B-Wait ?

    " Dévasté par le passage de l’ouragan Matthew, Haïti avait demandé l’aide de la Belgique et l’envoi d’experts de l’équipe fédérale d’intervention. Au début de la semaine passée, des médecins et des ingénieurs étaient prêts à s’envoler pour la mer des Caraïbes. Autorisation qui leur aurait finalement été refusée.

    Interrogé entre deux réunions budgétaires ce lundi, Didier Reynders (MR) a démenti l’information. « Il n’y a pas de refus » , a-t-il déclaré à Belga. Selon le ministre des Affaires étrangères, des pourparlers sont en cours pour voir comment acheminer le matériel, via un avion français (7 h de vol) ou un bateau néerlandais (5 jours de traversée), en coordination avec les Nations unies. « Il y a une volonté d’aider Haïti » , insiste le chef de la diplomatie."

    Nouveau pieux (?) mensonge puisque qu'il apparait qu'il a en fait obligé les équipes de secours d'urgence (?) à attendre un transport groupé international qui dépend du bon vouloir des Nations Unise et de l'U(rgenc)E...

     

    "En Flandre et à Bruxelles, un musulman sur cinq comprend les actions menées par l’ « Etat islamique », selon une enquête menée par VTM Nieuws et Humo. Cette dernière révèle également que plus de la moitié des musulmans interrogés trouvent que les non-musulmans ne sont pas assez compréhensifs envers leur communauté."

    Et ils s'en étonnent ! Dans les 2/3 y a-t-il des membres du 1/5 ?

     

    " Champignons : les espèces du Sud débarquent

    L’amanite des Césars, elle, fait le bonheur des casserolleurs aux palais fins. Ce champignon, originaire des régions méditerranéennes, continue son chemin vers le nord, comme en Ile-de-France. On en trouve encore rarement en Belgique mais quelques spécimens ont toutefois été observés, en Gaume notamment."

    Décidément, si les champignons s'y mettent aussi... Sale temps pour FEDASIL !

     

    " La direction (d'ING) a accordé une rémunération complète à ses travailleurs pour la journée du 3 octobre. Suite à l’annonce de la suppression de 3.158 postes, de nombreux employés avaient quitté lundi dernier la banque en cours de journée. « La direction a reconnu qu’ils méritaient leur salaire car l’émotion était forte » ...

    Qui a dit que les Hollandais n'étaient pas généreux ?

    imgres.jpg

    Interdiction Nationale de Grafiti

    Pour Pierre-Olivier Rollin, les fresques apparues ces dernières semaines à Bruxelles sont là pour faire réagir. " Ce n’est pas l’art qui fait scandale, c’est la société qui se scandalise à un moment. C’est révélateur de l’état d’une société. On fait beaucoup de débats, beaucoup d’interviews pour quelques fresques et on est beaucoup plus passif vis-à-vis des 3.200 licenciements d’ING. Qu’est-ce qui est le plus grave ? Dessiner une bite sur une paroi ou licencier 3.200 personnes ? "

     

    En dernière page ...

    "Le poète doit être un professeur d'espérance" (Jean Giono).

     

    Comme je vous le disais, il y a à manger et à boire, et à réfléchir jusqu'au Soir ... de demain...