Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Fécebouqueries


    Petit partage pour les amis allergiques à FaceBook

    P1060648.jpg



    Ces quelques fécebouqueries égrenées sur ma page au fil des jours...

    Les bourses chinoises se dégonflent...
    L'argent a été conçu pour échanger, partager, circuler, donner, pas pour travailler.
    Quand on le force à trop travailler, il se venge. (Djinsé Puh Kî)

    Vive la démocontie ! S'il y a quelques gros cons qui se maintiennent au pouvoir c'est parce que beaucoup de gros cons persistent à voter pour eux.

    Si vous êtes pratiquants, n'oubliez pas de sortir votre sac péchés le jour du passage du camion-absolution. Le sac noir... Oeuf corse. Satan&Meaculpa.Ltd. se chargent du recyclage...

    Il est souvent plus facile de terminer les phrases des autres que de commencer les siennes. (Ike Mî )

    Retirer le droit de vote aux gros fraudeurs.
    - Monsieur Albert Frère, Charles Michel parle de vous ôter le droit de vote. Comment prenez-vous cette menace ?
- Moi, il y a longtemps que je ne vote plus avec un crayon rouge. Je vote avec un stylo Mont Blanc sur un chèque au porteur !
    Ecologistes Confédérés dans l'Organisation de Luttes Originales (E.C.O.L.O). On oublie souvent la signification de l'acronyme.

    Quand va-t-on réformer ce protocole qui persiste à placer les cardinaux en tête de toutes nos "élites" ? Ce ne sont point des ordinaux ce me semble !

    La Burka et la soutane ont un point commun, elles sont un instrument de revendication. Revendication au droit à l'obscurantisme et à l'esclavage. Esclave d'un dieu tout puissant, esclave d'une tradition dictée par les mâles tout impuissants. Signes de soumission et de la fierté de se soumettre.

    Que reste-t-il de la religion lorsqu'on en a ôté la superstition et la peur qui va avec ? Un petit pâté de foi !

    Aime-toi et la vie t'aimera. (Théoriquement )...

    La seule façon de ne pas prendre de poids pendant les vacances, c'est de ne pas se peser avant de partir...

    - Papa, pourquoi on donne toujours la nationalité des victimes après un attentat ?
    - Ben pour savoir si on doit s'en foutre ou pas !

    Les deux best-sellers de l'été :
    "Piaf, inédite " et "Merckx, inédit". Ou, quand Edith rencontre Eddy !

    Paradoxe : comment être heureux dans une société de surabondance qui vous oblige à dire "Non, merci !" toutes les demi-heures ?

    A partir du moment où l'on y croit, le surnaturel devient la réalité. Là ce situe le danger et la force de la religion.

    A force de pincer leur français, les présentatrices du JT lui font de fameux bleus aux fesses !

    Il m'est arrivé de rencontrer des Marie-Noëlle.
    En revanche, je n'ai jamais croisé de Judas-Pâques.

    La fortune sourit à ceux qui se lèvent tôt ?
    Le miroir de ma salle de bain aussi.

  • Méditation et conjugaison

    images-1.jpeg

     

    Lorsqu'on évoque le fait de "vivre le moment présent" nous avons souvent tendance à approcher la notion de façon trop restrictive. Insistant un peu trop sur la fugacité de l'instant.

     

    Et s'il s'agissait simplement d'une question de conjugaison.

     

    Quand le matin, je ferme les yeux en buvant les deux premières gorgées du double espresso rituel, analysant les sensations procurées par ce moment intime, j'utilise le "participe présent" : buvant, analysant.

    Participe présent, le bien nommé. 

    Je participe au présent.

     

    L'action qui couvre ce moment n'est pas un instantané qui pourrait se résumer à une déglutition, mais une période pendant laquelle je suis éveillé à ce qui se passe. Le présent  trouve ici sa durée. On passe ainsi de l'instant au moment.

    On passe… Comme le café … On sent l'odeur s'approcher pendant que les lèvres s'entrouvrent, que le liquide brûlant entrant en contact avec la langue commence à tapisser les papilles et le reste de la cavité buccale libérant sa douceur et son amertume avant de s'écouler vers d'autres capteurs qui réceptionnent la caféine pour l'envoyer réveiller quelques neurones encore captifs de Morphée.

     

    Déguster le café peut se comparer à la lecture d'une phrase. Le plaisir procuré par la lecture ne provient pas de l'épellation de syllabes, ni de l'énumération des mots. Mais bien de la signification qu'ils revêtent quand notre conscience (1) prend connaissance de la signification et de la musique de la phrase entière. 

    Il faut donc un certain nombre d'instants "passés" pour constituer un bout de "présent". Et ce présent ne va pas s'évanouir immédiatement. Il va durer tant que nous prendrons le temps de le maintenir en vie dans notre esprit. C'est cette espèce de vigilance qui donne tout son sens à la vie. Sans elle, le temps ne serait qu'une succession d'instantanés appartenant presqu'au passé dès leur naissance.

     

    Les anglophones ont une nuance plus subtile. 

    Ils font explicitement la différence entre "I drink" et "I am drinking". Littéralement "Je suis buvant" ou "Je suis en train de boire". Et grammaticalement, ce "temps" de la conjugaison se nomme "le présent continu". Lui aussi le remarquablement bien nommé.

     

    Pour conclure, restons en anglophonie. 

    Chez eux, "l'être humain" se dit "human being", soit, "l'homme étant". Et, osons-le pourquoi pas: "l'être étant". 

    Allez ! Carpe diem ! Et carpez-le bien !

     

    (1) C'est la base de la méditation de "pleine conscience" : http://www.mindfulness-belgium.net/

     

     

     

     

  • Dormez tranquilles millionnaires...

    th.jpg

    La gauche traditionnelle est maladroite.
    La droite classique a mal à droite. Extrêmement.
    Le centre est droit, quoique excentré.
    Le radical cale.

    L'arène politique est un ring qui s'incline inexorablement vers la droite. Et tout le monde glisse sur la pente savonnée par le tout à la finance et l'Europe.
    Les solidaires de tous bords s'accrochent aux cordes tout en haut, à gauche.
    Désespérément, en tenant la main de quelques penseurs et experts qui nagent à contre courant.

    En Belgique, qui aurait cru qu'un jour le CD&V, le parti du patronat flamand establishé, représenterait la gauche dans un gouvernement fédéral ?
    En effet, même si seule son aile "mouvement ouvrier chrétien" demande en vain de faire porter "aussi" l'effort budgétaire sur le capital, il se sent tout gauche dans la majorité.


    En France, les plus mal lotis rejoignent les gars de la Marine.
    Et le rose se dilue encore un peu plus dans le social-libéralisme.
    En Grèce aussi, un gouvernement  radical de gauche, a besoin de l'opposition conservatrice pour faire adopter les mesures austères de son premier ministre.


    Jeudi 23 juillet 2015,
    Le gouvernement fédéral belge a bouclé son budget tax-shift cette nuit. Quoi de neuf? La TVA sur l'électricité va repasser à 21% pour les particuliers, une taxe sur les plus-values boursières sera lancée, et une taxe sur les boissons fort sucrées est évoquée... Le diesel coûtera aussi plus cher, le tabac aussi. Dormez tranquilles millionnaires. La droite veille...

  • Vaisselle de fête

     

    P1020986.jpg

    (Illustration : Leo Sallustio)

    Hier ils étaient là, autour de la table. Et leurs verres étaient pleins.
    Et leurs rires étaient clairs. Comme leurs yeux et nos souvenirs.

    Aujourd'hui, c'est la vaisselle de la fête.
    Un moment précieux.
    Un à un leurs verres passent par mes mains.
    Et je me souviens de ce qu'ils ont ri en les vidant.
    Et je me souviens de ce qu'ils disaient d'une gorgée à l'autre.
    Et je me refais une fête. Dans ma tête. Plus intime.
    Plus infime.

    L'iPod est sur son socle. Et Souchon susurre .

    "Abderhamane, Martin, David
    Et si le ciel était vide
    Tant de processions, tant de têtes inclinées
    Tant de capuchons tant de peurs souhaitées
    Tant de démagogues de temples de synagogues
    Tant de mains pressées, de prières empressées

    Tant d'angélus
    Ding Qui résonnent
    Et si en plus Ding
    Y'a personne"

    D'abord, les verres à bulles de l'apéro.
    Flûtes fragiles, cadeau de mariage de la cousine de Fosses.
    Là leurs mots aussi se sont mis à pétiller.
    Je leur avais fumé du magret.
    Et ils aimaient.
    En se demandant des nouvelles de leurs petits bobos.

    Et Souchon en remet une :"Abderhamane, Martin, David
    Et si le ciel était vide
    Il y a tant de torpeurs
    De musiques antalgiques
    Tant d'anti-douleurs dans ces jolis cantiques
    Il y a tant de questions et tant de mystères
    Tant de compassions et tant de révolvers

    Tant d'angélus Ding
    Qui résonnent
    Et si en plus Ding
    Y'a personne"

    Au tour des verres à blanc qui escortaient l'entrée.
    Moins précieux. Plus râblés.
    Ils parlaient retsina en buvant sauvignon.
    Ils ont tsiprassé beaucoup, et podemossé un brin.
    Et le gaspaccho aux amandes nous a ramené
    à nos vingt ans, en '68.
    Dans une Catalogne sans Costa Brava.

    "Barouh hachem, Inch Allah
    Are Krishhna, Alléluia

    Abderhamane, Martin, David
    Et si le ciel était vide
    Si toutes les balles traçantes
    Toutes les armes de poing
    Toutes les femmes ignorantes
    Ces enfants orphelins
    Si ces vies qui chavirent
    Ces yeux mouillés
    Ce n'était que le vieux plaisir
    De zigouiller

    Et l'angélus Ding
    Qui résonne
    Et si en plus Ding
    Y'a personne"

    Une couche de lie aubergine tapisse un grand verre INAO.
    Je sais qui a eu la dernière goutte de ce vieux flacon.
    Les boulets sauce lapin de la mère Michelle étaient déjà un goûteux souvenir
    quand il a prononcé le mot "dieu".Juste pour dire :
    "Dieu que c'était bon ! Le petit Jésus en culottes de velours !"
    C'est à ce moment qu'ils ont commencé à mécréer.
    Et que la Sixtine a tremblé quand leurs saintetés se sont retournées dans leurs tombes. Plusieurs fois.
    Et qu'un autre bouchon à quitté son goulot pour toujours.

    Les verres tintinabullent sur le plateau qui les mène au repos.
    Jusqu'à l'armoire de grand-mère.
    Jusqu'à la prochaine.
    Petite musique d'après.
    Mélodie de générique de fin d'un diem bien carpé.

    Et l'iPod sur son socle.
    Brassens attaque : "Mourir pour des idées d'accord, mais de mort len-en-en-te…"

    Et moi, j'attaque les casseroles.

  • Deux nouveaux "bonzommes".

    Retrouvez-les tous en cliquant sur la photo couverture dans "albums", ci-contre .

     

    Bonhomme filets JEPG.jpg

    Bonhomme filets Noirmoutier 2015

     

    Bonhomme nuages JEPG.jpg

    Bonhommes nuages 2015

  • Hier en Provence (Histoire vécue)

    DownloadedFile.jpeg

    Suite à une durite de turbo défaillante, une Nissan est immobilisée, puis remorquée. Mais la pièce n'est pas disponible  chez Nissan France. Durée indéterminée.
    Ce couple belge doit travailler demain samedi, en plus, ils doivent ramener deux amis en Belgique.
    "Allo ! Mondial Assistance !"
    Et hop ! Taxi de Sisteron jusqu'à l'aéroport de Nice, quatre billets d'avion pour Bruxelles, taxis respectifs de Zaventem jusqu'aux domiciles et rapatriement de la voiture par camion. Pas mal pour un bout de caoutchouc à 15 € !

    Cette mésaventure qui vient d'arriver à mon fils me fait penser à la situation européenne.
    Loin de moi l'idée de comparer la Grèce à une durite défectueuse, mais...
    En adhérant à l'Europe, c'est un peu comme si l'on souscrivait un contrat d'assistance... mutuelle.
    Et quand un petit pays risque l'explosion, on l'aide, puis on le dirige vers des solutions "réparantes".
    Mondial Assistance n'a pas dit à mon fils : "Quelle idée d'acheter une Nissan ! Quelle idée d'aller en Provence pendant la canicule ! Il y a longtemps que vous auriez dû surveiller cette durite ! Et si vous l'aviez surveillée, vous l'auriez remplacée depuis longtemps ! Vous avez fait preuve d'une inconscience et d'une négligence tellement coupables que vous sortez de nos conditions d'assistance ! Trekkez votre plan !
    Et pour vos prochains contrats, sachez que votre cotisation sera doublée chaque année ! Ou alors, (gr)exit !"

    "Allo ! Europ Assistance !"